Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2009

THELETON Dimanche 29 novembre, à 15h, salle Jacques Prévert à Argent-sur-Sauldre, "Les Argellons" jouent deux pièces de Jean Anouilh, M.Barnett et L'orchestre

Téléthon Argent CCLA.jpg

Dimanche 29 novembre, à 15h, salle Jacques Prévert à Argent-sur-Sauldre, "Les Argellons" jouent deux pièces de Jean Anouilh, M.Barnett et L'orchestre,  au profit du Téléthon.

Monsieur Barnett a tout : la fortune, la puissance. Mais pas l'amour. Il a tout essayé, en vain. Cet homme si important se confesse et meurt dans un fauteuil de coiffeur, devant une petite manucure.
Sous la direction de Madame Hortense, l'orchestre de brasserie joue Songerie brillante et Impressions d'automne. Mais un drame passionnel éclate, comme un intempestif coup de cymbales.
Deux incursions d'Anouilh dans le registre du café-théâtre

VACANCES DE RÊVE à Brinon sur Sauldre, Salle Jean Boinvilliers 21 & 22 novembre 2009

vacances de rêve.jpg

Vacances  de rêve

Comédie vaudeville en 2 actes de  Francis JOFFO
Une création du Club de Théâtre « Les Bouffonneries »
En quelques mots…
Jacques Perthuis et sa femme Dominique arrivent, tôt le matin, dans une superbe villa de la Côte d’Azur qu’ils ont louée avec deux amis : maison qui avait déjà fait leur délice l’année précédente. Vacances de rêve ! Mais une série de catastrophes va s’abattre sur eux dans les deux heures qui vont suivre leur arrivée, et va les entraîner dans une folle aventure qu’ils étaient loin d’imaginer.
Distribution :

Dominique Perthuis : Edwige Jullien

Jacques Perthuis : Jean-Jacques Varanne

Arnaud Fauchin : Guillaume Chevalier

Maurice Decouches : Patrick Malleron

Agathe Sidoux : Micheline Delorme

Brigitte Sidoux : Catherine David

Myriam Sidoux : Marie-Christine Menec

Salle Jean BOINVILLIERS, Brinon sur Sauldre

Samedi 21 novembre à 20h45 (fermeture des portes à 20h30)

Dimanche 22 novembre à 14h30 (fermeture des portes à 14h15)

Enrée 5€, gratuit pour les enfants de moins de 10 ans.

19/11/2009

THEATRE, le club de l’Amitié d’Aubigny propose avec les Coulisses de rire de Belleville sur Loire un après midi de théâtre, 15h, dimanche 22 novembre 2009, Salle des Fêtes

les coulises du rire.jpg

A l’affiche :

Feu la mère de Madame : Lucien, rentré tard du bal des Quat’Zarts réveille sa femme Yvonne, qui commence à lui faire une scène. La tempête passée, un valet de chambre sonne à la porte, au moment où les deux époux se couchent. Le messager est porteur d'une bien terrible nouvelle : la mère de Madame est morte. Alors que tout le monde s'active pour se rendre chez la mère de Madame, le couple apprend que le valet vient de commettre une horrible méprise : il s'est trompé de personnes, c'est la mère des voisins qui est morte ! Le valet est vivement chassé et les deux époux repartent de plus belle dans une scène de ménage...

Et

Léonie est en avance : Une femme enceinte acariâtre, un mari débordé, une sage femme dominatrice, une belle mère castratrice, un médecin moqueur et une naissance qui n'en finit plus de ne plus finir.

De Georges Feydeau
Vente de patisseries au profit du Téléthon

06/10/2009

THEATRE > Tragi-comédie de Jean Anouilh, mise en scène d'Olivier Chardin, par la troupe "Les Argellons", Salle Jacques Prévert à Argent sur Sauldre -15H- dimanche 11 octobre 2009

Mr Barnett.jpg

Tragi-comédie de Jean Anouilh, proposée par le CCLA, mise en scène d'Olivier Chardin,  par la troupe "Les Argellons", Salle Jacques Prévert
Tarifs: 6,00€ et gratuit pour les moins de 12 ans

"Monsieur Barnett" va chez son coiffeur attitré depuis dix ans. Sous les lumières crues du salon de coiffure, entre les caquetages du coiffeur et de la manucure, le portrait de Monsieur Barnett se dessine en creux. D'origine modeste, devenu un homme d'affaires rusé, l'argent lui a ouvert toutes les portes et les bras de toutes les femmes et il suscite l'admiration forcée et craintive. Mais aujourd'hui, il semble absent, peut-être déjà ailleurs, avant d'être atteint d'un accès d'éructations dadaïstes, submergé par les bouffées de réminiscence de "sa" scène originelle. Dans cet univers du quotidien le plus prosaïque, Jean Anouilh instille poésie, cruauté et humour, un triptyque détonnant, pour traiter de ses thèmes de prédilection, notamment l'amour impossible et l'aboutissement dans la mort, à travers des personnages qu'il dissèque sans aménité. Il lui suffit de les laisser parler pour qu'ils atteignent tant les sommets du ridicule que du tragique.

Un spectacle totalement indispensable à voir absolument pour la prestation des officiants et renouer avec le théâtre de Jean Anouilh que l'on voit trop peu sur scène.

THEATRE > Les Pas Perdus de Denise BONAL par le théâtre AVARICUM à 20h30 au centre socio-culturel de Méry-ès-Bois

Les pas perdus c'est un hall de gare, symboliquement le ventre de l'humanité où se croisent, se rencontrent, se séparent, se déchirent Pas perdus 2.jpgdes hommes, des femmes, des familles souvent pressés. Il ne s'agit donc pas ici d'une histoire mais de plusieurs, d'instants volés, arrêtés. A l'image des aiguillages de chemin de fer, des instants qui cheminent en parallèle, se croisent, se chevauchent, se parasitent parfois. Un hall de gare, c'est le lieu des au-revoir et des adieux, lieu des histoires meurtries, des décisions décousues, des larmes, des mains jointes et des serments hâtifs, des paroles qu'on n'oubliera jamais et des baisers donnés pour la vie. Ici, ce n'est pas le retour qui intéresse mais le départ. « Les départs qui déchirent le cour » écrit Rimbaud. Sans oublier que les halls de gare sont parfois des lieux complètement surréalistes ou bien encore oniriques. Dans ce travail, il ne s'agit nullement de recréer un espace gare réaliste mais plutôt d'en saisir l'urgence, le mouvement et les pulsations. Le Théatre Avaricum vous souhaite un surprenant voyage.

Les pas perdus de Denise BONAL par le théâtre AVARICUM samedi 10 octobre à 20h30 au centre socio-culturel de Méry-ès-Bois. Tarifs: adulte 5,00€ - enfant 2,00€